top of page
  • Photo du rédacteurStanislas Coupez

Louis XIV


Louis XIV
Louis XIV

Louis XIV naît le 5 septembre 1638, au château de Saint-Germain-en-Laye. Sa mère se nomme Anne d’Autriche, et son père est le roi Louis XIII. Le nouveau-né est appelé Louis Dieudonné, car il est le premier fils depuis 23 ans de mariage du couple royal.


Faisons un petit saut dans le temps : nous sommes maintenant en 1643, et Louis XIII vient de mourir. Le jeune Louis XIV a alors 5 ans. Comme il est trop jeune pour régner, sa mère Anne d’Autriche va assurer la régence avec l’aide de Jules Mazarin, cardinal de Mazarin.


Mais, en 1648, les nobles du royaume se révoltent : c’est la Fronde. Louis XIV, Mazarin et Anne d’Autriche sont obligés de s’enfuir au château de Saint-Germain-en-Laye. Passé cet épisode, Louis XIV se méfiera toujours des nobles.

Nous sommes maintenant le 9

Jules Mazarin
Jules Mazarin

mars 1661, et le cardinal Mazarin vient de mourir. Louis XIV est donc roi.

Son premier coup d’éclat est de faire arrêter Nicolas Fouquet, surintendant des Finances. Je vais revenir sur les raisons obscures de cette arrestation.


En 1661, Nicolas organise une fête somptueuse au magnifique château de Vaux-le-Vicomte, qui vient d’être achevé, et invite le roi. C’est là une grave erreur, car non seulement le roi est écœuré de tant de magnificences (Vaux-le-Vicomte était encore plus somptueux que tous les châteaux de Louis XIV), mais en plus, Fouquet se fait accuser d’avoir « emprunté » l’argent de l’État pour construire son château !



D'Artagnan
D'Artagnan

Quoi qu’il en soit, Louis XIV le fait arrêter le 5 septembre 1661 par le célèbre mousquetaire d’Artagnan. Des années plus tard, en 1680, Nicolas Fouquet meurt dans la prison de Pignerol, en Italie, probablement empoisonné. D’autres sources montrent qu’il est mort d’une crise d’apoplexie. On ne saura sans doute jamais la vérité.


Autre point obscur de la fin de vie de l’ancien surintendant, on pense qu’il aurait pu être le très célèbre masque de fer…


Très impressionné par le château de Vaux-le-Vicomte, Louis XIV décide de construire un château encore plus somptueux. Pour cela, il fait venir les mêmes artistes qui avaient servi Fouquet, comme par exemple Louis le Vau, André le Nôtre, Charles le Brun


Le roi se sert de l’ancien pavillon de chasse qu’avait fait construire son père Louis XIII à Versailles et essaye de l’agrandir. Mais la zone est très marécageuse, et de gros problèmes vont se greffer au chantier, comme par exemple le paludisme, une maladie transmise par certains moustiques, qui, du coup, affluaient dans cet endroit.


D’année en année, Versailles change, se transforme, évolue… Souvent, le roi fait démolir certaines parties pour en reconstruire d’autres, comme par exemple pour cette terrasse trop exposée aux intempéries, qu’il a fait remplacer par la Galerie des Glaces, composée de 357 miroirs.



Molière
Molière

En 1682, le roi s’installe définitivement à Versailles (il faut savoir qu’à l’époque, la Cour était nomade et se déplaçait de château en château). C’est l’occasion pour les plus grands artistes de l’époque de s’attirer les faveurs du roi, comme par exemple pour Jean-Baptiste Poquelin, dit Molière, un homme de théâtre, ou encore Jean-Baptiste Lully, ou Jules Hardouin-Mansart.


D’ailleurs, contrairement à la légende, Molière n’est pas mort sur scène, mais chez lui. En effet, il jouait une représentation du Malade Imaginaire, le 17 février 1673. À cette époque, il était atteint de tuberculose (ce qui authentifiait son rôle de malade). Il se met soudain à tousser très fort. On le ramène chez lui, où il meurt.



Henri IV (roi de France)
Henri IV (roi de France)

L’un des prédécesseurs de Louis XIV, Henri IV, avait promulgué en 1598 l’Édit de Nantes, qui donnait aux protestants (religion fondée en 1517 par le moine allemand Martin Luther, non content du commerce des indulgences[1] organisé par l’Église catholique à cette époque), rejetés et persécutés, la liberté de culte. Louis XIV, lui, n’est pas de cet avis. Il veut appliquer cela : Un roi, une loi, une foi. Pour faire simple, il ne veut qu’une seule religion, autrement dit, le catholicisme. Le 18 octobre 1685, Louis XIV promulgue l’édit de Fontainebleau, appelé plus couramment la révocation de l’Édit de Nantes.


Suite à cette décision, des centaines de milliers de protestants vont s’exiler. Ceux qui restent sont confrontés aux dragonnades, des expéditions menées par des soldats habillés de rouge (les dragons), qui « squattent » les maisons protestantes et empêchent les habitants de sortir tant qu’ils n’ont pas abjuré leur foi. Certains soldats se laissent emporter, et suivent à cela des scènes d’extrêmes barbaries, comme par exemple des pendaisons.



Louis XV
Louis XV

Mais pendant ce temps-là, le Roi-Soleil se fait vieux, et un gros problème se pose : le roi n’a plus d’héritier. En effet, tous les héritiers mâles de Louis XIV sont morts un à un. Il ne lui reste plus que son arrière-petit-fils de 5 ans, le duc d’Anjou, futur Louis XV.


De plus, la santé du roi est précaire, car plusieurs opérations et son côté gros mangeur lui vaut souvent des indigestions. Pour couronner le tout, le roi avait dû se faire arracher une dent, et pendant l’opération, une partie de la mâchoire a un peu suivi, autrement dit s’est un peu déplacé…


En 1715, le roi commence à se plaindre de douleur à la jambe. Ses médecins croient à une sciatique (une maladie), et lui prescrivent du lait d’ânesse. Mais c’est bien pire que cela : Louis XIV souffre de la gangrène. Emporté par la maladie, Louis XIV s’éteint, le 1er septembre 1715. Terminons cet article par une petite anecdote : on dit que pendant son autopsie, les médecins découvrirent un estomac deux fois plus gros que la moyenne…


[1] Commerce des indulgences : système organisé par l’Église catholique à cette époque et qui consistait à donner de l’argent à l’Église pour se faire pardonner de ses péchés et se garantir une place au paradis.

Comments


bottom of page