top of page
  • Photo du rédacteurStanislas Coupez

Article sur Halloween

Les origines d'Halloween La fête d’Halloween viendrait de l’Irlande celtique, il y a plus de 2500 ans. Elle était baptisée à l’époque “Fête de la Samain” et se déroulait tous les 31 octobre.

Le nom “Halloween” vient de l’anglais All Hallows-Even qui signifie “la veille de tous les saints”. En effet, Halloween se déroule juste avant les vacances de la Toussaint.

À cette époque, en Irlande, en Grande-Bretagne et au Nord-Ouest de la Gaule, l’année s’achevait à la fin du mois d’octobre, une nuit de pleine lune. C’était donc l’occasion d’organiser une fête.

Mais cette idée est apparue au XIXe siècle, et à cette époque, les gens aimaient bien croire que leurs traditions venaient des Celtes ! Nous n’avons donc aucune certitude sur les origines d’Halloween.

La fête des morts et la tradition des citrouilles À Halloween, on a l’habitude de mettre une citrouille arborant un sourire machiavélique éclairée par une bougie devant sa porte. Et nous avons également l’habitude de nous déguiser en monstres. Mais pourquoi ?

Tout cela vient de la légende de Jack-O'-Lantern (disponible ci-contre). Cet homme réussit plusieurs fois à berner le diable et après sa mort, se retrouve à errer entre le paradis et l’enfer. Pour lui accorder de la lumière, le diable lui a donné un navet dans lequel il a creusé un trou et y a placé des braises.

Depuis, on a l’habitude de placer des citrouilles plutôt que les navets, car elles sont beaucoup plus pratiques à évider. Quant aux déguisements de monstres, on fait cela pour perpétuer la croyance celte disant que les morts reviennent nous hanter sous différentes formes.

Comment Halloween est-il arrivé en Europe ? Au XIXe siècle, en Irlande, Halloween devient moins importante, mais se développe en Amérique du Nord où elle devient une fête primordiale ! C’est grâce aux entreprises américaines comme Disneylands, McDonalds et Coca-Cola qu’y ont mis la fête en valeur, qu’Halloween est arrivé en France et en Europe.

À partir des années 1950, les enfants prennent l’habitude d’aller parcourir les maisons voisines pour recevoir des bonbons de la part des habitants. En France, les enfants disent : “Des bonbons ou un sort !”, et en Amérique : “Trick or treat !”.

Énigme d'Halloween : Je suis sans lumière et éclaire Halloween ;

Je fais peur aux fantômes mais les mortels me mangent ;

Je naîs dans les jardins et meurs sur les fenêtres. Qui suis-je ?

Solution en bas de l’article La légende de Jack O'Lantern : Tout commence il y a de cela plusieurs siècles en arrière. Stingy Jack, un vieil ivrogne, est connu dans les environs pour sa malice et sa radinerie. Ce dernier aime jouer des tours à son entourage, boire jusqu’à plus soif dans les Pubs de la région, et faire preuve de la plus grande méchanceté avec ses proches. Sa cruauté est telle, que le Diable en entend même parler, et décide de lui rendre visite pour le punir et le condamner aux Enfers. Descendant sur Terre, le Diable trouve Stingy Jack en train de tituber à travers la campagne irlandaise. Jack, tu as été cruel tout au long de ta vie. Suis-moi, que je te condamne aux Enfers pour l’éternité. Malgré l’alcool, Jack ne se démonte pas, et accepte : “D’accord, je te suis… Mais avant de m’emmener, offre moi un dernier verre au Pub“. Le Diable réfléchit alors et ne voit pas d’inconvénients à accéder à cette demande… Il accepte, et emmène donc Jack au Pub le plus proche. Arrivé au comptoir, Jack commande une bière, mais ne trouve de pièce dans sa poche pour payer… Le Diable décide de lui offrir la bière et se transforme en pièce de six pence. Mais au lieu de régler sa note, Jack attrape la pièce et la fourre dans sa poche, où se tient une petite croix en argent. Le contact avec la croix empêche alors le Diable de reprendre sa forme véritable, et Jack fier de lui, lui propose de le libérer si ce dernier le laisse tranquille durant 10 ans. Le Diable accepte, furieux, et retourne en Enfer. Dix ans se passent. Le Diable décide alors de revenir. Jack accepte de le suivre, mais lui demande si ce dernier veut bien lui cueillir une pomme avant de l’emmener. Le Diable accepte, grimpe sur le pommier, mais Jack encercle alors le tronc de l’arbre avec plusieurs croix, piégeant une fois de plus le Diable. Libère moi ! vocifère le Diable Jack accepte alors de le libérer à la condition que le Diable le laisse tranquille à jamais, ce qu’il accepte. Bien des années plus tard, Jack meurt, et se retrouve aux portes du Paradis. Mais Saint Pierre lui en refuse l’accès du fait de son acienne vie dissolue. Jack se rend alors devant la porte de l’Enfer, et demande au Diable de le laisser entrer. Je ne te ferais pas entrer… Rappelles-toi la promesse que je t’ai faite… Désespéré, Jack ne sait où aller. Il demande alors au Diable quoi faire… Retourne d’où tu viens… Jack décide donc de retourner sur ses pas. Mais le chemin est sombre et effrayant, et Jack a besoin de lumière pour progresser… Il demande alors au Diable un peu d’aide : le Diable accepte, et lui offre des braises issues de l’Enfer, qu’il met dans un navet pour faire office de torche. Depuis ce jour, Jack erre comme une âme en peine entre le monde des morts et le monde des vivants, ne sachant où aller… Solution : Je suis la citrouille



Comments


bottom of page