top of page
  • Photo du rédacteurStanislas Coupez

Article sur Guillaume le Conquérant


Guillaume le Conquérant
Guillaume le Conquérant, détail de la Tapisserie de Bayeux qui le représente en majesté sur son trône, cheveux clairs, coupe au bol et nuque rasée

Guillaume le Conquérant est né dans le bourg de Falaise, en Normandie, en 1027 ou 1028. Ses parents sont Robert le Magnifique et Arlette de Falaise. Le jeune Guillaume est leur seul fils.

Son père Robert part en pèlerinage en 1034 et, par malchance, meurt sur la route du retour.

Naturellement, Guillaume prend la succession de son père sur le duché de Normandie.

Mais, à ce moment-là, Guillaume a moins de 10 ans, ce qui occasionne des révoltes menées par quelques seigneurs qui, voyant que le nouveau duc de Normandie est jeune et faible, essaient de prendre le pouvoir.

Les proches de Guillaume se font assassiner, il est obligé de se cacher, et pour couronner le tout une épidémie accompagnée d’une famine ravage la Normandie.

Mais tout s’aggrave quand le jeune duc apprend par son bouffon Gollet qu’un complot est monté par les grands barons du duché pour l’assassiner !

Il s’enfuit alors en pleine nuit à cheval et parvient à sauver sa vie. Il finit par les battre lors de la bataille de Val-ès-Dunes. Puis, plus tard, il impose la paix. La Normandie est pacifiée.


Mathilde de Flandre
Statue de Mathilde de Flandre dans la série des Reines de France et Femmes illustres du Jardin du Luxembourg

Il finit également par se marier avec Mathilde de Flandre, fille de Baudouin V. Pourtant, le mariage avait d’abord été refusé par le pape Léon IX pour des raisons très certainement politiques. Mais il est tout de même célébré un an plus tard sans tenir compte de son avis.

Sous le pontificat de Nicolas II, ils finissent par être pardonnés, à condition de payer une pénitence : la bagatelle de quatre hôpitaux et deux monastères.

Mais Geoffroy Martel, comte d’Anjou, se révolte contre Guillaume, qui se bat contre lui. Mais le petit Martel ne fait pas le poids face à Guillaume, qui a le soutien du roi de France Henri 1er.

Malheureusement, la joie est de courte durée. En effet, le roi de France change de camp, trouvant que le duc de Normandie est trop puissant.


Henri Ier (roi des Francs)
Henri Ier représenté dans une enluminure du XIVe siècle

Le roi Henri est d’autres barons de Normandie forment alors une gigantesque coalition. Mais Guillaume anéantit l’armée d’Henri et celle de ses ennemis et instaure de nouveau la paix dans son duché.

Mais le roi Henri recommence une attaque. Après de nombreuses victoires et une avancée de plus en plus rapide vers le château de Falaise, Henri se fait écraser lors de la bataille de Varaville. Il rebrousse (définitivement) chemin, en concluant la paix avec Guillaume.

Pour assurer une fois de plus son autorité, le jeune duc fait bâtir en 1060 le château de Caen, et en fait sa capitale.


Édouard le Confesseur
Édouard le Confesseur (première scène de la tapisserie de Bayeux)

Nous allons maintenant aborder l’une des périodes les plus importantes de la vie du Conquérant, celle où il va prétendre au trône d’Angleterre. Là-bas, c’est le roi Édouard le Confesseur qui règne. Malheureusement, il n’a pas d’héritiers, étant donné qu'il avait fait vœu de chasteté.

Il était très pieux, comme son nom l’indique.

En 1064, le fils de feu Godwin de Wessex, Harold Godwinson, rend visite à Guillaume. Harold lui promet alors de laisser au duc de Normandie la succession au trône d’Angleterre, car c’était lui, Harold, le potentiel héritier.

Pourquoi a-t-il eu l’idée d’aller léguer la couronne d’Angleterre à Guillaume ?


Harold Godwinson
Penny d'argent à l'effigie d'Harold, frappé en 1066

En fait, Harold avait été fait prisonnier, et libéré par Guillaume en échange de sa promesse sur la succession, qui lui a été extorquée par le duc de Normandie.

Et puis, ce 5 janvier 1066, Édouard le Confesseur meurt. Et c’est là que Guillaume apprend à sa grande fureur (et le terme est faible) que Harold est devenu roi !

Guillaume rappelle alors au nouveau roi que celui-ci lui avait fait un serment. Harold réplique alors en expliquant qu'il avait dû prêter serment contraint et forcé.

Furieux, le duc de Normandie convoque tous les seigneurs et barons de Normandie en leur ordonnant de rassemble une flotte de 600 navires et 7000 hommes, afin d'aller prendre possession de l'Angleterre.

Pendant qu’il part en campagne, il laisse son épouse Mathilde aux commandes du duché.


Napoléon Ier
Napoléon dans son cabinet de travail, huile sur toile de David, 1812, National Gallery of Art

Guillaume utilise le même système que Napoléon Bonaparte. Ce dernier est connu pour avoir galvanisé ses troupes grâce à ses discours, en leur disant par exemple : "Je vous emmènerai dans les terres les plus fertiles du monde, vous y trouverez honneur, gloire et richesse..."

Guillaume fait un peu la même chose (avec les principes de l’époque, bien entendu) en promettant aux soldats qui sont ruinés qu'il leur donnerait des armes et des titres.

Les soldats de Guillaume le Conquérant sont bloqués dans la baie de Saint-Valery-sur-Somme, car il n’y a pas de vent. Pendant ce temps, les soldats d’Harold battent et déciment les Vikings. Et c’est seulement à la fin de ces combats que la flotte de Guillaume peut reprendre sa route et arrive en Angleterre.

C’est une situation catastrophique pour Harold et ses troupes, car ces dernières sont épuisées, contrairement à celles de Guillaume qui sont en pleine forme.

C’est alors que va se dérouler une bataille dont tout le monde se souviendra : la bataille d’Hastings, qui se déroule en 1066. Et lors de la bataille, le roi Harold meurt.

Alors, comment ? La version la plus connue est celle d’une flèche reçue dans l’œil qui aurait été lancée par un archer normand.

D’autres disent qu’Harold aurait été tué par des hommes de confiance de Guillaume, avant d’être achevé par ce dernier. Le duc Guillaume a donc tué son rival.

Mais tout n’est pas gagné, loin de là. Les Anglais décident de ne pas baisser les bras. Ils nomment même un nouveau roi. Finalement, volant de victoire en victoire, il conquiert l’Angleterre et fait construire un nouveau château.

Aujourd’hui, ce qu’il reste de ce château, c’est la tour de Londres.

Il se fait enfin couronner et devient roi, sous le nom de Guillaume Ier d’Angleterre. C’est la consécration. Et en plus, il est roi et duc de Normandie.

Pour récompenser ses fidèles, il leur distribue des terres. Et il avait des raisons de les remercier, puisque c’est en grande partie grâce à eux que la conquête a pu se faire. Ils ont joué des rôles décisifs.

Mais il y a quand même de nombreuses révoltes par-ci par-là dans le royaume. Les fameux fidèles construisent des châteaux forts pour défendre le pays, qui sont à peu près matées.

Fin 1067, Guillaume, qui était en Normandie, revient en Angleterre et fait tomber en sa possession une des cités qui se révoltait contre lui. Il profite d’ailleurs de l’année 1068 pour faire couronner sa femme Mathilde.

Les révoltes continuent quand même à se succéder. Mais à chaque fois, Guillaume revient et rétablit l’ordre. Il n’a pas gagné son nom de « Conquérant » pour rien !


Sven II
Monnaie de Sven Estridsen

Mais une grande révolte éclate, beaucoup plus importante que d’habitude : les ennemis de Guillaume ont proposé la couronne anglaise au roi du Danemark, Sven Estridsen. Bien sûr, cela ne marche pas, et les Danois rentrent chez eux.

Mais pour arriver à ce résultat, Guillaume a dû mener une répression sans pitié, en brûlant des villages et en massacrant des habitants.


Alexandre II (pape)
Portrait imaginaire. Basilique Saint-Paul-hors-les-Murs (mosaïque du milieu du XIXe siècle)

Et en 1070, le roi d’Angleterre est sacrée une deuxième fois au nom de Dieu, par des légats du pape Alexandre II.

Mais les révoltes continuent, et pas qu’en Angleterre, mais également en Normandie. En effet, le nouveau roi Philippe Ier est un farouche ennemi de Guillaume. C’est d’ailleurs de cette époque que viennent les incessantes guerres entre France et Angleterre.

Le roi Guillaume s’assure quand même d’avoir une succession, en la personne de son fils, Robert de Courteheuse. Mais les deux personnages se défient, ils iront même jusqu’à mener des batailles l’un contre l’autre ! Finalement, tout s’arrange entre eux.

C’est en 1083 que le drame commence : Guillaume perd sa femme, Mathilde de Flandres, qui décède de maladie. Et son histoire se termine le 9 septembre 1087 : Guillaume s’éteint. Il est aujourd’hui enterré à l’abbaye aux hommes de Caen.


Comments


bottom of page